Warning: scandir() expects parameter 2 to be long, string given in /var/www/html/sites/www.technichanvre.com/html/wp-content/plugins/better-wp-security/core/modules/backup/class-itsec-backup.php on line 236 Banchage chanvre et chaux - Technichanvre | Technichanvre
Les solutions chanvre pour le bâtiment / Building solutions with hemp

Pour information

« le cycle de vie, sur 100 ans, d’un mètre carré de mur en béton banché de chanvre de 26cm d’épaisseur (sur ossature bois) stocke entre 14 et 35 kg de Co2 eq par m²  » ce qui est énorme ! (source : étude INRA de 2006 pour le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche intitulée : »Etude des caractéristiques environnementales du chanvre par l’analyse de son cycle de vie »)

Les points importants pour la réalisation d’un banchage

  • Températures entre + 5°C et + 30°C
  • Une ossature bois adaptée (ex : 145 *45 en Douglas)
  • Feutre anti capillarité sur les fondations avant pose de l’ossature
  • Prévoir tous les réseaux techniques (électricité, plomberie..)
  • Parties métalliques éventuelles à protéger
  • Si menuiseries posées les protéger
  • Prévoir suffisamment de « banches » pour une journée
  • Organiser l’équipe et le chantier de façon à optimiser les efforts

Tout ceci est plus détaillé dans la fiche technique BANCHAGE

Retrouvé les schémas techniques :

Mur ossature bois banché – vue de dessus

Mur ossature bois banché – vue de face


Mise ne œuvre d’une ossature bois banchée en chanvre et chaux

ÉTAPE 1 : préparation de l’ossature bois

  
L’ossature est posée sur les fondations avec un feutre bitumeux pour la rupture de capillarité

   
Il est nécessaire de poser des « tenons » dans l’épaisseur de l’ossature pour le maintien du mortier en verticale et éviter la verse.
Les boitiers électriques sont directement fixés sur l’ossature, les gaines sont tirées. Le tout sera noyé dans le mortier.


ÉTAPE 2 : préparation pour le « coulage » de mortier

  
Pour noyer l’ossature dans la chanvre, il suffit de placer des vis sur la tranche de l’ossature. Faites les dépasser de 3 à 8 cm (ou plus selon) sur toute la hauteur.
Les banches viendront ensuite s’appuyer sur ces vis, ce qui les décale de l’ossature. Visser ensuite les banches (en appui sur les vis) dans l’ossature et vous avez créé un vide entre les banche et l’ossature.
Dans le cas d’une ossature apparente, il suffit de visser les banches directement sur l’ossature (mais attention aux ponts thermique ! au minimum une des face de l’ossature devra être noyée).
NB :les boitiers électriques ont été placés en décalage de l’ossature pour être à fleur lors du décoffrage


ÉTAPE 3 : le mélange et la méthode

     
Le mélange se fait en bétonnière ou au malaxeur. Il est versé dans le vide de l’ossature et tassé sans forcer.
NB : il est tout à fait possible de bancher un mur sur toute sa hauteur dans la même journée.


ÉTAPE 4 : le décoffrage

  
En utilisant des chaux formulée (grise sur les images), vous pouvez décoffrer l’intérieur le lendemain, et la face extérieur la semaine suivante (comptez 6 jours)


ÉTAPE 5 : le lait de chaux


Lorsqu’un bardage est prévu à l’extérieur, l’ossature reste apparente. pour la pérennité du mortier, il est conseillé de mettre un lait de chaux sur le chanvre et chaux.


ÉTAPE 6

 
Les contre latte sont posées sur l’ossature et ensuite le bardage.


Galerie



Documents